Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Archives / 2016 / Première / L'homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations / Parcours de lecture dans "Frankenstein" de Mary Shelley

Parcours de lecture dans "Frankenstein" de Mary Shelley

frankenstein.jpg
 
frankenstein.jpg
Le roman de Mary Shelley semble un avertissement sur les dangers des progrès scientifiques. Mais c'est surtout un raisonnement très actuel sur l'homme face à ses responsabilités en tant que chercheur : la nécessité d'une « réflexion individuelle et collective » s'impose violemment au docteur Frankenstein qui s'est montré un peu trop enthousiaste face à ses découvertes et qui paie le prix fort parce qu'il a créé un « surhomme » grâce à la science. Ce roman permet donc de répondre à deux problématiques du deuxième objet d'étude « L'homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations » : • En quoi les avancées scientifiques et techniques nécessitent-elles une réflexion individuelle et collective ? • Le dépassement des limites de l’être humain peut-il faire craindre une perte d’humanité ?

Si tous nos élèves connaissent à travers le cinéma le mythe créé par Mary Shelley, l’oeuvre originale est méconnue car ils confondent le créateur avec sa créature et imaginent Frankenstein comme un roman fantastique plus que comme un roman de science-fiction.
C’est pourquoi le parcours de lecture va les aider à y voir plus clair en trois temps :



1. D’abord une redécouverte de l’oeuvre et une prise de conscience de la culture commune.
2. Ensuite la lecture d’une grande partie de Frankenstein, mais en autonomie à l’aide d’une fiche de lecture qui sélectionne des passages clés pour répondre à la problématique du cours « Le dépassement des limites de l'être humain peut-il faire craindre une perte d’humanité ?
3. Enfin en classe la lecture d’articles récents pour amener doucement les élèves à se construire une banque d’exemples pour l'écriture argumentative sur la « nécessité d’une réflexion collective » pour continuer à faire progresser l’Homme sans risque.



Remarques


Profil de la classe
La séquence a été testée avec une classe de bac pro électrotechnique afin d'évaluer leurs compétences en début d’année. Les élèves ont souvent des idées sur la science même s’il s 'agit d’idées reçues. Il est intéressant de les amener à réfléchir sur ce qui fondent ces idées (la peur de la science ou la trop grande confiance ).
Matériel
Les élèves utilisent deux cahiers. Le premier est leur cahier de « travail » dans lequel ils notent tout ce qu’ils font en cours. Le second est un petit cahier de brouillon où l’on va trouver toutes les fiches qui pourront être utiles pendant les trois années de bac pro. C’est à la fin de ce petit cahier que l’on trouve le journal de séquence.
Choix des documents
Comme il s’agit de la première séquence, je cherche des documents de difficulté variable qui vont au fil des séances permettre de me faire une idée sur le niveau individuel des élèves.



Lancement de l’objet d'étude
phase 1 : entrer dans l’objet d'étude (10 à 15 minutes)



● Lancement à partir du tableau La visite du docteur de schalcken (cf document 1): travail de l'élève : observer une peinture «étrange » mobiliser ses connaissances ou
celles du petit cahier pour en tirer quelque chose. Formuler des hypothèses qui évoluent en fonction des renseignements donnés par le professeur ou des hypothèses
des camarades. Chercher une explication à cette scène.
● Quand avec mon aide les élèves apprennent qu’il s’agit d’un mireur de pisse, je leur demande si selon eux, il est possible de voir une grossesse dans l’urine des femmes ? Cette question permet d’opposer une intuition ancienne et une réalité scientifique qu’il faut expliquer clairement.
La science fait des progrès ( ou la médecine ou la technique). Font-ils avancer l’humanité?



Phase 2 : Après cet exemple ont peut donner le sujet d'étude et la problématique ; « l’homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations » et « Le dépassement des limites de l'être humain peut-il faire craindre une perte d’humanité? »



Séance 1 (3 heures)
Le personnage de Frankenstein et sa créature : qui est humain?
Qu’est-ce qui permet de définir l’homme?



● A partir de leurs connaissances on cherche ce qui fait un homme et ce qui ne fait que ressembler à un homme (robots, clones, IA, androïdes, Génétiques…).
● A leur tour ils décrivent un homme du future. Quel homme pour demain ?
● A partir du manuel Nathan technique, je lis de courts passages de Frankestein ou le Prométhée moderne. Qui sont ces personnages ? Lequel semble humain ?
● Travail d'écriture court dans le journal de séquence qui sert de conclusion.



Séance 2 (2 heures)
Comment la science-fiction peut-elle exprimer nos enthousiasmes et nos peurs face aux avancées scientifiques et techniques?
Comment la science fiction (enthousiasme) exprime-t-elle la peur (interrogation) du « progrès » ?



● Étude des affiches et des bandes annonces.
● Lecture du début de roman ( le récit épistolaire )
● Écriture → description de l’affiche



Séance 3 (3 heures)
Quelle image de la science donne Mary Shelley dans Frankenstein ?



● Roman Fantastique ou Science Fiction ?
> étude du court métrage et affiche de 1910. Apprendre à s’informer avant de porter son jugement.
● Étude analytique du chapitre 4. La définition de la science. Le principe de la vie. Le Champ lexical de la science. Le lexique mélioratif.
● Mary Shelley insiste sur l’absence de fantastique dans son roman. Il s’agit bien d’une expérience scientifique. L’introduction du Roman avec une expédition scientifique
s’explique enfin.



Séance 4 (2 heures)
Peut-on tenter n’importe quelle expérience?



● Classer 8 articles en 2 catégories tout en repérant le thème et la thèse développés pour chacun d’eux.
● distribution du parcours de lecture pour les vacances et le stage.
● Évaluation



Séance 5 Après avoir lu le roman, selon vous, quelle est la réponse de Mary Shelley à la question précédente ?



● Les hommes ont besoin de se poser des limites.
Celles-ci nécessitent une réflexion individuelle et collective.



Le détail des séances est joins dans le tableau de séquence.
Les documents distribués aux élèves sont dans l’espace privé.

Karine Deroubaix

Groupe des Formateurs de Lettres – Académie de Lille

Fichiers
Liens